ESSOR DE LA VIE ASSOCIATIVE

Souvenir d'un ancien animateur Jacques BAUDRY

CONSTRUCTION DE LA CITE

Entre 1950 et 1955, l'entreprise des Charbonnages de France décide d'augmenter la production en charbon dans le bassin lorrain. Il s'avère donc nécessaire que la direction des Houillères du Bassin de Lorraine décide la construction de plusieurs cités qui accueilleront des mineurs et leurs familles.
L'une de ces cités sera construite à Rouhling, située sur un plateau au sommet d'une côte, dans un beau cadre de verdure. Le village est situé à 500 mètres de cet emplacement. Village de cultivateurs dont certains travaillent en même temps à la mine.
La cité de Rouhling comptera au total plus de 2000 habitants.
Professionnellement, la majorité du personnel sera des mineurs de fond, une partie sera composée d'ouvriers de diverses branches qui travailleront à la cokerie de Forbach - Marienau, et une troisième partie des employés de diverses fonctions principalement dans les puits ou sièges, soit à la cokerie de Marienau. Beaucoup de mineurs viendront de Decazeville (Aveyron), ainsi que d'autres bassins miniers du Centre.
La cité comprendra un bâtiment avec salle de consultations et logement pour un médecin qui assurera les consultations médicales. Sera construit également un magasin d'alimentation, la SAMER, qui sera destiné à l'approvisionnement de la population. Une laverie est également installée pour les besoins des habitants. Le transport du personnel de la mine est assuré par des services d'autobus privés en contrat avec les H.B.L.. Pour la population, des lignes d'autobus privées sont également mises en circulation, vers Forbach et Sarreguemines.

ORGANISATION DES LOISIRS

Le Service des Relations Sociales des H.B.L. est alors chargé d'implanter dans les meilleurs délais, un local servant de lieu de rassemblement, afin que la population puisse se retrouver et profiter du temps libre, et organiser des loisirs. Dans ce service dirigé à cette époque par Monsieur Michalon, ingénieur chef de service, monsieur Legrand Roger est chargé de mettre en place les nouvelles structures d'accueil dans les différentes " cités nouvelles " à savoir Rouhling, Behren-les-Forbach, Farébersviller, Emile Huchet à St Avold.
A Rouhling, en bordure de route entre cité et village, existent encore deux baraques en bois datant de la guerre, ayant servi à de multiples besoins par les Allemands.
Un accord est passé avec Monsieur EBERHART, alors maire de Rouhling, pour utiliser ces baraques et les aménager en foyer. Monsieur Legrand contacte diverses personnes au sein des habitants, demandant l'aide bénévole pour participer aux travaux nécessaires à la remise en état du foyer.
Nombreux et nombreuses furent ceux et celles qui répondirent à cette demande, adultes et jeunes. Beaucoup de mineurs et d'autres personnes acceptèrent de venir travailler après leur poste, pour redonner à cette baraque l'attrait permettant à tous et à toutes de se retrouver dans un cadre agréable.
Tous les frais matériels, bien sûr, étaient pris en charge par les H.B.L.. Réfection du plancher, remise en état des fenêtres, du plafond, pose de l'électricité, installation d'un petit bar pour vente de boissons (licence II), installation d'une scène prévue pour les loisirs divers que nous espérions voir " naître ".
Une télévision est installée pour que la population puisse voir informations et films en soirée.
Mais les bénévoles n'en restent pas là. Il y a beaucoup d'enfants dans les familles de la cité. Ils sont scolarisés dans l'école communale existante au village, mais en dehors de l'école, rien n'existe pour leurs loisirs.
Monsieur GROSS, directeur d'école à cette époque, accepte de recevoir trois bénévoles s'intéressant au sport gymnique. Il s'agissait de MM Jacques BAUDRY, Edmond JOSSE et Jean LEFEVRE qui lui demandent son aide et le prêt d'une salle qui serait utilisée en semaine, après la classe, pour initier les jeunes à la gymnastique au sol, sans agrès. Monsieur Gross, à qui nous apportons toute notre reconnaissance, accepte spontanément, et c'est ainsi que débutera le sport à la cité de Rouhling.


UNE STRUCTURE LEGALE

Dans la foulée, adultes et jeunes se regroupent et pensent à des activités possibles et décident de créer une association qui s'appellera " Association Culturelle et Sportive de Rouhling ", loi de 1901-1908.
En 1957, les statuts sont déposés au tribunal de Sarreguemines. Le premier comité est formé, dont le président sera Monsieur Jacques Baudry.
L'association achète un appareil de cinéma d'occasion 16 mm, adhère à une firme de distribution de films de Nancy, le " Circuit familial de l'Est ", crée sa section ciné-club dont le président sera Monsieur Barbero Manuel et installe la salle de projection dans la deuxième baraque, qui rendra aussi d'immenses services, étant polyvalente. Le ciné-club obtient un succès au-delà de nos espérances, et c'est un encouragement pour tous les bénévoles qui assurent chaque semaine le tournage d'un film les samedi et dimanche en soirée, et une séance plus spécialement pour les enfants le dimanche après-midi avec un film adapté à la jeunesse.
Le " foyer baraque " étant terminé, devient une salle très accueillante, quoique trop petite, et Monsieur Legrand Roger met en place comme " hôtesse " Madame Valkovics Katy, épouse d'un mineur (qui a été bénévole durant l'aménagement du foyer ) pour tenir le bar qui sera géré par le Service des Relations Sociales. L'hôtesse sera également rémunérée par ce service. Madame Valkovics est estimée de tous et donne entière satisfaction dans ses fonctions d'accueil. Plus tard, à la demande de Monsieur Schmitt Christian qui remplacera Monsieur Legrand rappelé sous les drapeaux (guerre d'Algérie), Madame Simone Baudry acceptera de remplacer Madame Valkovics et conservera ce poste au nouveau foyer de la cité.

Cliquez pour agrandir
Monsieur Blanchemanche


DES ACTIVITES VARIEES

Les activités diverses, bals familiaux, soirées tombola " quine ", font déjà diversion face à la monotonie. Monsieur Wusler fervent de la boxe monte un club et organise quelques belles rencontres.
Des cours de solfège sont donnés aux amateurs de musique. " Le théâtre en rond " de Metz donne plusieurs représentations avec un grand succès. De nombreuses soirées de variétés sont présentées sur scène par des bénévoles de la cité parmi lesquels nous nous devons de citer la famille Gomez.
La section gymnastique est ensuite installée dans la deuxième baraque du foyer permettant un plus grand nombre de séances avec l'apport d'un moniteur spécialisé.
En 1959, un terrain attenant à la cité ayant été aménagé en stade d'athlétisme, une magnifique fête sportive se déroule à Rouhling, avec défilé des gymnastes conduits par la musique de l'Harmonie des H.B.L. et nombreuses démonstrations aux agrès transportés sur la pelouse du stade.
Le 14 juillet, l'Association Culturelle organise un défilé dans la commune, village et cité, avec les gymnastes, défilé conduit par la Musique Municipale de Rouhling, avec retraite aux flambeaux. La soirée se terminera par un très beau feu d'artifice qui pour raison de sécurité sera tiré en retrait des bâtiments de la cité, tirs effectués par les pompiers de Rouhling.
Le dimanche 20 décembre 1959, l'Association présente " La Tuna de Salamanca ", troupe d'étudiants espagnols, association caritative pour aider les étudiants nécessiteux. Particularité : au nombre de 30, ces comédiens seront nourris et logés par la population, en l'occurrence les familles espagnoles de la cité, très heureuses d'accueillir des jeunes venant d'Espagne. Cette rencontre a été une réussite grandiose, avec un spectacle folklorique dont nous nous rappelons encore, tant il a enchanté
l'assistance.
Mademoiselle Simone Wary née Gomez présente sur scène des danses enfantines et crée une section danse qui aura une suite heureuse dans le grand foyer.
Cliquez pour agrandir
Mlle Wary et sa section danse

 


LE NOUVEAU FOYER

Mais les années passent et le foyer initial devient trop petit pour les besoins en raison des activités à réaliser et à développer. Les H.B.L. décident de construire un nouveau et grand foyer au cœur de la cité. Il sera fonctionnel, comprendra un bar spacieux avec une dizaine de tables pouvant recevoir la population sans encombre. Une très grande salle polyvalente qui sera salle des fêtes, des bals, de manifestations diverses, et bien sûr salle de sport gymnique.
Au sous-sol, une très belle salle de spectacles sera installée avec une cabine de projection. Au premier niveau un appartement pour l'hôtesse du foyer avec cuisine et deux bureaux seront prévus.
L'inauguration en 1960 donne lieu à une importante manifestation à laquelle assistent responsables des H.B.L., communaux et responsables des associations et des sections.
Pour le spectacle d'inauguration, l'Association Culturelle et Sportive fait venir une célèbre troupe espagnole " Les Ballets de José de la Vega ". C'est une salle comble de 450 personnes qui accueillent ces danseuses et danseurs andalous qui feront vibrer toute la salle durant toute la soirée.


DES NOUVEAUX " CHANTIERS "

L'espace, désormais, permet à toutes les personnes, à tous les groupes qui voudront apporter leur savoir et désirant se constituer en section intellectuelle ou manuelle, de trouver sa place dans la vie communautaire du foyer. C'est ainsi que se fondent : " Le Billard Club ", " La Joyeuse Pétanque ", " Les Jardins ouvriers ", " La Société Carnavalesque " et des sections qui seront rattachées à l'Association Culturelle et Sportive, labo - photo, radio, aéromodélisme et télécommande, bibliothèque-club de lecture, coupe - couture dames, section théâtre, canoë - kayaks. Les pelouses entourant la cité permettent d'organiser presque chaque été une kermesse avec de nombreux stands de jeux variés pour jeunes et adultes, de dégustations diverses et un podium de danse avec orchestre.
Un grand nombre de bénévoles adultes et jeunes, hommes et femmes, apportent leur concours à la réalisation de ces kermesses. Ce nombre a varié suivant les années de 40 personnes au début à 70 personnes quelques années plus tard, heureuses de se dévouer pour une grande fête de toute la population communale.
Après quelques années, une partie du bâtiment de la SAMER, vide, est mis à disposition des besoins de l'Association Culturelle.
Etaient déjà installés en sous-sol par les H.B.L., un atelier bois dont le responsable était Monsieur Escoin, et un atelier de fer. Chacun pouvait s'initier au travail du bois et fabriquer des objets et du mobilier de son choix.
Au rez-de-chaussée une grande salle vide a été mise à disposition des jeunes, section aéromodélisme et télécommande, qui a effectué de très belles réalisations sous la direction de ses responsables, Messieurs Bagré Raymond et Collignon René. Au premier étage, plusieurs salles ont permis l'installation du labo - photo et de la section radio.


UNE NOUVELLE ASSOCIATION

Devant l'ampleur que prend la section gymnastique et athlétisme, l'Association Culturelle et Sportive décide de créer une association sportive qui aura son autonomie totale, avec son propre comité et ses propres finances. C'est ainsi que naquit " La Vaillante de Rouhling ", société sportive avec comme président Monsieur Dolo Henri, qui a énormément donné de sa personne pour assurer la bonne marche de l'association et de son développement. C'est grâce à la présence régulière et l'aide bénévole de nombreuses personnes que " La Vaillante de Rouhling " se développe, et il faut rendre hommage à tous ceux et celles qui, au fil des années, se sont dévoués aux côtés des moniteurs pour assurer les séances journalières de gymnastique et les transports des jeunes lors des compétitions.

Cliquez pour agrandir
Monsieur Dolo lors d'un défilé de la "Vaillante"


LES ANIMATEURS

Tous ces bénévoles (la liste serait trop longue) se reconnaîtront en lisant le texte. Il en est de même pour l'ensemble des bénévoles des autres associations et des sections. Que tous et toutes reçoivent, encore aujourd'hui la reconnaissance qui leur est dûe, pour leur dévouement, leur aide apportée à la collectivité.
Lors de la guerre d'Algérie, Monsieur Legrand Roger est rappelé sous les drapeaux… Il sera remplacé par Monsieur Schmitt Christian du Service des Relations Sociales qui assurera la relève au " foyer baraque " et apportera toutes ses compétences dans un harmonieux fonctionnement du foyer, tant sur le plan matériel que dans le domaine des relations humaines. Quittant le Service de Relations Sociales après l'ouverture du nouveau foyer de la cité pour de nouvelles et importantes responsabilités, Monsieur Schmitt proposera à la direction générale par l'entremise du Service des Relations Sociales, Monsieur Baudry pour être nommé animateur du foyer de la cité de Rouhling et le remplacer dans ses fonctions.
Cette demande est acceptée et Monsieur Jacques Baudry entre dans ses fonctions d'animateur en 1961. Il aura le plaisir d'accueillir en visite, le Comte de Paris en mission pour le Général de Gaulle, au cours de la même année. Sur sa demande quelques années plus tard, Monsieur Baudry Jacques quittera son poste d'animateur pour assurer le secrétariat de l'animation des foyers, au siège du Service des Relations Sociales, à Merlebach. C'est Monsieur Weyland Raymond, du même service, qui occupera le poste d'animateur au Foyer de Rouhling.
Une soirée fraternelle à laquelle assisteront de nombreux responsables est organisée par le service pour cette passation des pouvoirs avec Monsieur Weyland Raymond et à laquelle assistait Monsieur Weber, Maire de Rouhling, à qui je rends hommage pour l'aide qu'il a apportée à notre cité et la gentillesse qui était la sienne.

Cliquez pour agrandir
Le public lors de l'inauguration du stade d'athlétisme


CREATION D'UN COMITE INTER-ASSOCIATIONS (C.I.A.)
dont le premier président a été Monsieur Navarro Jules. L'objectif des H.B.L. était à plus ou moins longue échéance, de se séparer de tout le secteur social et donc des foyers de cités. Il était impératif, pour que ces foyers socio-culturels continuent à exister, qu'ils se regroupent en une association qui en assurerait la gestion, tout en laissant aux associations leur liberté d'action. Les animateurs ont eu la charge dans chaque foyer, de rassembler les associations au sein d'un comité appelé Comité Inter-Associations, qui par ses fonctions préparera entre autres le calendrier des manifestations, permettant à chaque société, au fil des ans, de bénéficier à son tour, des meilleures dates pour organiser ses fêtes diverses. A Rouhling, plusieurs sociétés ayant leur siège au village, rejoignent ainsi la C.I.A. entres autre le Foot-Ball Club que nous avons été heureux d'accueillir. C'est une avancée concrète du regroupement des associations de la commune, pour le bien de tous.


L'A.S.B.H.

Ainsi naîtra l'A.S.B.H. (Association d'Action Sociale du Bassin Houiller) regroupant tous les Comités Inter-Associations des foyers des cités.
Cette association travaille en étroite relation avec le service des relations sociales qui lui apporte son aide maximum par son chef de service Monsieur Bergaentzlé ainsi que Monsieur Legrand Roger, qui depuis son retour d'Algérie a pris la direction du service animation des foyers en tant que chef des animateurs des foyers de cités.
En créant l'A.S.B.H. dans la perspective prévue de l'autonomie des foyers, les communes sont contactées par le chef de service des relations sociales des H.B.L.
- La raison : le BUT : que chaque commune apporte son aide financière à l'A.S.B.H., ce qui permettra à chaque foyer et C.I.A. de continuer à vivre et à équilibrer son budget lorsque les H.B.L. se sépareront des foyers et laisseront " voler de leurs propres ailes " les associations devenues majeures et structurées au sein de l'A.S.B.H.
Cette structure prend toute sa forme avec le temps -Monsieur Legrand Roger est nommé DIRECTEUR de l'A.S.B.H. dont le siège est désormais séparé des H.B.L. et s'installe dans le foyer de Farébersviller.
Cette action a demandé un gros effort durant des années, avec de nombreuses entrevues avec chaque maire des communes ayant un foyer, pour fixer la redevance annuelle nécessaire à la vie du foyer. Finalement, un accord est intervenu pour chaque foyer avant que les H.B.L. coupent le ruban qui depuis 1955 les reliait à l'animation des foyers et leur animateur.


Une page était définitivement tournée pour les H.B.L.

Le Comité de rédaction remercie Monsieur BAUDRY Jacques pour son précieux témoignage qui sera conservé dans la mémoire collective.